Comédie française-LE MALADE IMAGINAIRE: JEUDI 14 mai – 20H15 (en direct)

Jeudi 14 mai à 20h15

Comédie-Française 19/20


LE MALADE IMAGINAIRE: JEUDI 14 MAI 20H15 (En direct)
+ JEUDI 28 MAI 14H (en différé

Du grand théâtre sur grand écran !

Une scène prestigieuse, trois des plus grands dramaturges français, quatre spectacles intemporels … la Comédie-Française vous donne rendez-vous au cinéma pour vous faire vivre les plus belles histoires. Placée sous le signe de la comédie, emmenée par des personnages hauts en couleur, cette saison 2019-2020 sera rythmée par des quiproquos, des tromperies et des stratagèmes en tout genre. La Puce à l’oreille de Feydeau, Le Petit-Maître corrigé de Marivaux, Le Malade imaginaire et Les Fourberies de Scapin de Molière : du grand théâtre sur grand écran !

Spectacles en directs:

Tarif plein: 15€

Tarif réduit (demandeur d’emploi, étudiant, jeunes…): 10€

Spectacles en différés:

Tarif unique: 10€

Vous pouvez acheter vos billets à l’accueil du cinéma (ouvert tous les jours de 14hà 21h) ou bien en envoyant un chèque à l’ordre de cine81 (en précisant votre nom, téléphone et titre du spectacle) à notre adresse:

Ciné 81, 3 Place Philadelphie Thomas, 81600 Gaillac

Le film :
Comédie Française – LE MALADE IMAGINAIRE //JEUDI 14 MAI 20H15

Un film de Texte Molière Mise en scène Claude Stratz avec Avec les comédiens de la troupe de la Comédie-Française et les comédiens de l'Académie de la Comédie-Française

Synopsis Argan règne sur une cour de médecins mécréants et ignorants qui abusent de ses faiblesses. Père tyrannique, hypocondriaque fâcheux, obnubilé par ses névroses, il souhaite marier sa fille Angélique au neveu de Monsieur Purgon, son fidèle médecin traitant. Mais celle-ci, amoureuse du jeune Cléante, lui résiste au risque d'être envoyée au couvent. L'odieuse marâtre Béline ne fait qu'attiser le conflit. Il faudra l'opiniâtreté et les ruses de la servante Toinette pour que les masques tombent…

DIRECT JEUDI 14 MAI 20H15
DIFFÉRÉ JEUDI 28 MAI A 14H
DIFFERE JEUDI 28 MAI 14H

+ d'infos sur le film